Moi-Alizee.com - Les interviews

Sur le site officiel d'Alizée durant la période 2000/2004, il était possible de poser des questions à Alizée qui se prenait au jeu de répondre aux questions des internautes. il existe 3 interviews que nous vous proposons de (re)découvrir.

Interview décembre 2000


Que ressent-on quand, du jour au lendemain, on devient une artiste populaire et qu'une chanson vous propulse au rang de star ? Est-ce facile à vivre ?

Ça me procure beaucoup de joie, je le vis donc très bien. C'est véritablement la réalisation d'un rêve et je dois avouer que tout cela ressemble à un conte de fées. C'est un réel changement de vie, mais je suis très bien entourée, donc préservée.


As-tu complètement basculé dans la vie adulte ou as-tu encore un peu de ton âme d'adolescente ?

Je me sens encore complètement adolescente et d'ailleurs, je ne suis pas pressée d'être une adulte. Chaque chose en son temps.


L'adolescence est une chose qui doit se vivre pleinement, les amitiés, les amours, les sorties... N'as-tu pas peur de perdre tes plus belles années ?

Je ne crois pas être en train de perdre mes plus belles années. J'ai aujourd'hui une vie assez différente des autres adolescents mais je vis encore comme une fille de 16 ans.

Je fréquente des gens de mon âge et, malgré mon planning chargé, je prends le temps de sortir, de m'amuser, d'être amoureuse....


La célébrité change-t-elle le comportement de tes amis vis-à-vis de toi ?

L'attitude des gens qui m'étaient les plus proches n'a absolument pas changé. J'ai cette chance-là. Je partage encore beaucoup de choses avec eux. Il y a effectivement eu dans mon entourage quelques changements d'attitude mais venant de personnes plus éloignées. La sélection s'est alors faite naturellement.


Que fais-tu dans la vie à part chanter ? Quels sont tes autres centres d'intérêt ?

Ma grande passion, c'est la danse. Je danse depuis toute petite. Avant de chanter, je faisais 7 à 8 heures de danse par semaine. J'y allais tous les soirs. Aujourd'hui, j'ai plus de mal à tenir le rythme puisque j'ai un emploi du temps chargé, mais dès que j'ai un moment de libre, j'y retourne. Je fais aussi bien du jazz, du classique, des claquettes que du flamenco.


Comme doit être un garçon pour te séduire ?

J'aime qu'un garçon soit doux, gentil et attentionné. Mais la qualité primordiale, c'est la fidélité. Un garçon infidèle n'est pas un garçon pour moi.


As-tu un petit copain ?

Oui, j'ai un petit copain, mais je ne tiens pas à en dire plus.


Es-tu attirée par le cinéma et dans quelle sorte de film voudrais-tu jouer ?

Le cinéma, ça n'est pas d'actualité, mais peut-être plus tard. Je serais alors plutôt tentée par un film romantique ou encore un film d'action, et pourquoi pas incarner une James Bond Girl!!!


Avec quel acteur (ou actrice) rêverais-tu de jouer ?

Sans hésitation Brad Pitt !!! Je l'ai découvert dans "Légendes d'automne" et, depuis, je suis sa carrière. Je l'aime autant dans "Rencontre avec Joe Black" que dans des films plus noirs comme "Seven" ou "Fight Club".


Quel est ton film préféré ?

" Le Grand Bleu " de Luc Besson. J'adore les dauphins et mon rêve est de nager parmi eux. Dans le film, je suis particulièrement sensible à l'entente privilégiée qui existe entre le personnage de Jacques Mayol et les dauphins.


Quelle est la gourmandise préférée d'Alizée ?

J'avoue un grand faible pour tous les bonbons en gélatine avec une légère préférence pour les nounours à la guimauve enrobés de chocolat. Je suis une gourmande invétérée et lorsque je passe devant un magasin de confiseries, je craque souvent pour une quantité (parfois déraisonnable) de bonbons multicolores.


Est-ce qu'Alizée est ton vrai prénom ?

Oui, c'est mon vrai prénom. Beaucoup de personnes pensent que c'est un pseudonyme, mais ce n'est pas le cas. Je suis très attachée à mon prénom, je l'aime bien et il a une histoire. Mes parents, passionnés de planche à voile, ont fait le choix de m'appeler Alizée en l'honneur du vent du même nom.


J'aimerais savoir s'il t'arrive de chatter sur Caramail avec le pseudo Alizée ?

Je ne vais jamais chatter sur Caramail ni sur d'autres chats. Je sais que certaines personnes se font passer pour moi mais il s'agit malheureusement d'imposteurs. Pour éviter ce type de malentendu, je collabore uniquement avec mon site officiel, même si je sais que d'autres sites me concernant existent.


As-tu un e-mail personnel où l'on puisse t'écrire

L'adresse e-mail à utiliser pour m'écrire est celle du site e-mail@moi-alizee.com. Les messages que je reçois sur cette adresse me sont transmis quotidiennement.


Peut-on être sûr que tu liras toi-même nos messages ?

Encore une fois, le moyen le plus sûr de m'écrire est d'utiliser mon adresse e-mail e-mail@moi-alizee.com. J'accorde régulièrement une partie de mon temps à lire mes messages, les trier et les classer. J'en reçois des centaines par semaine, en plus du courrier postal, c'est pour cela que je ne peux pas y répondre personnellement, ce serait une gestion impossible. D'où l'idée de créer ce principe de question-réponse.


Est-ce vrai que tu as gagné un concours de dessin ?

Oui c'est vrai. J'avais 11 ans lorsque mon père a trouvé un concours pour enfants. Il fallait colorier un avion sur un formulaire. Je l'avais imaginé bleu, avec des étoiles et des planètes. Deux mois plus tard, on m'a annoncé que j'avais remporté le premier prix. Mon dessin a alors été reproduit grandeur nature sur un avion qui a lui-même été baptisé " Alizée ". J'ai été invitée au vol inaugural entre Marseille et Paris et j'ai gagné un séjour aux Maldives.


Quelle sensation te procure la remise du M6 Award, le premier prix de ta carrière ?

Une immense émotion... surtout parce qu'il s'agissait du vote du public. J'ai été très touchée que son choix se soit porté sur moi. J'ai été tout aussi sensible aux messages de félicitations que j'ai reçu dès le lendemain. Cette soirée reste un moment très fort.


Quelle est la chanson qui te tient le plus à cœur dans ton album ?

C'est une question à laquelle il m'est difficile de répondre. Si je suis très honnête, je dois avouer que je les aime toutes. Elles ont toutes un intérêt particulier à mes yeux, une raison d'être. Mais si je devais en choisir une, je dirais " Moi... Lolita " puisque c'est avec cette chanson que tout a commencé. Elle correspond à mes premiers jours de studio, mes premières télés, mes premières émotions et le début de cette aventure. J'ai vraiment un attachement d'ordre sentimental pour " Moi... Lolita " pour tous les souvenirs que j'y associe.


Quelle est la chose que tu préfères dans ton métier de chanteuse ?

Mon vrai plaisir dans ce métier, c'est de chanter en public. Ce sont des grands moments de bonheur. J'ai toujours un peu le trac avant me lancer, mais une fois que j'y suis, je pourrais ne plus m'arrêter.


Quelle a été ta réaction lorsque tu as entendu pour la première fois " Moi... Lolita " à la radio et vu le clip à la télé ?

La première fois que j'ai entendu " Moi... Lolita " à la radio, j'étais au café avec des amis. Je ne leur avais pas encore dit que j'avais enregistré une chanson. Je voulais leur faire la surprise. Lorsque l'animateur a annoncé mon prénom, mes amis ont simplement remarqué que cette nouvelle chanteuse s'appelait elle aussi Alizée. Mais dès le premier couplet, ils ont reconnu ma voix. Ils étaient ravis pour moi. Pour ma part, j'avais beaucoup de mal à réaliser que j'étais celle qui chantait. Lorsque j'ai découvert le clip, j'étais tout d'abord très contente du résultat mais j'avais là encore du mal à me dire que c'était moi. Je me surprenais à jouer la comédie, à m'investir d'un rôle, à jouer une Lolita. Tout cela était nouveau.


Une tournée est-elle prévue ?

C'est encore un peu tôt pour prévoir une tournée puisque mon album vient de sortir, mais j'en ai très envie. J'aime danser, le spectacle, chanter en public, alors un concert... c'est l'idéal !

Interview juillet 2002


Depuis la sortie de « Moi... Lolita « en France, il y a deux ans, ta carrière s’est vraiment installée et beaucoup de choses te sont arrivées. Quel est donc ton bilan de ces deux années en positif comme en négatif ?

J’ai appris beaucoup de choses et rencontré beaucoup de monde. J’ai surtout beaucoup voyagé. J’ai eu la chance d’aller un peu partout pour la promotion de mon album et de découvrir l’Angleterre, l’Allemagne, les Pays-Bas, l’Espagne ou l’Italie, mais aussi les pays de l’Est comme la Russie et la Pologne. Que du positif, je ne vois rien de négatif.


Un deuxième album est-il prévu ? Et si oui,quand est prévue sa sortie ?

Mon deuxième album est prévu pour la fin de l’année 2002. J’ai hâte qu’il sorte.


Le deuxième album sera-t-il l’occasion de te voir en concert ? Et si oui penses-tu faire une tournée en France uniquement ou sera-t-elle également Européenne ?

Ce deuxième album sera sûrement l’occasion d’envisager la scène et une tournée en France. Je suis impatiente à cette idée... Et peut-être une tournée à travers l’Europe…


La scène te fait-elle peur ?

Pas du tout, je suis au contraire très impatiente de pouvoir rencontrer le public.


Quel est ton meilleur souvenir de voyage à l’étranger lié à la promotion de ton disque ?

Certainement le plateau du Top of the Pops en Angleterre. C’est un lieu mythique où les plus grands artistes sont venus se produire. Mais je pense aussi au Hit FM Awards à Moscou où j’ai reçu un prix pour ma chanson « Moi... Lolita ».


Parles-tu une langue étrangère et si oui laquelle ?

Je prends actuellement des cours d’anglais et je comprends aussi un peu l’italien.


Puisque ta carrière est maintenant internationale penses-tu interpréter des chansons dans une autre langue que le français ?

Il y aura peut-être des titres anglais dans mon prochain album, mais ce n’est pas certain... On verra.


Nous savons que tu as beaucoup de succès à l’étranger et que tu as été très occupée en-dehors de nos frontières pour la promotion de ton disque. Mais n’as-tu pas peur de délaisser ton public français ?

J’espère toujours être présente dans le cœur des Français. Même si j’étais peu présente en France tout au long de l’année. C’est avec le public français que tout a commencé, j’y suis donc attachée et je n’ai absolument pas l’intention de le délaisser !!! (rires)


Ressens-tu une fierté particulière à avoir réussi à imposer un titre chanté en français à l’étranger ? Y a-t-il un pays où tu es particulièrement contente d’avoir été reconnue ?

Je ressens effectivement une certaine fierté d’avoir pu faire connaître un titre en français. C’est en quelque sorte comme si je représentais la France… Je suis contente du succès de « Moi...Lolita » en Angleterre, ça n’arrive pas si souvent… Je crois savoir que je suis la troisième Française en vingt ans à y être parvenue. Je n’y suis pas indifférente, c’est vrai. Mais les autres succès à travers l’Europe m’ont aussi fait très plaisir.


Puisque tu as eu l’occasion de beaucoup voyager cette année, as-tu ressenti une différence entre le public français et le public non francophone ?

Chaque public est assez différent, ça fait toujours bizarre de voir des Anglais, des Espagnols, des Allemands, des Italiens, des Hollandais ou des Russes chanter une chanson qui n’est pas dans leur langue… J’ai été très gâtée par leur accueil qui était toujours aussi chaleureux.


Quelle sensation éprouves-tu quand tu vois des photos de toi dans tous les magazines français et étrangers ?

Je suis, bien sûr, contente, mais je n’aime pas me regarder. Je suis, en fait, très critique sur moi-même.


Aimes-tu faire des séances photos ?

J’ai horreur des séances photos, j’y suis toujours mal à l’aise. Mais parfois j’arrive à me détendre quand le photographe est sympathique ou drôle. J’ai aussi mes petits trucs pour me détendre : j’avale trois tonnes de bonbons !


Que préfères-tu dans ton métier ?

Le contact avec le public et tout le travail d’enregistrement en studio. J’aime l’ambiance du studio, y découvrir les chansons et les chanter. J’aime bien assister aux séances d’enregistrement surtout quand on enregistre les batteries. J’aurais aimé savoir en jouer.


J’ai vu que tu supportais le club de foot d’Ajaccio. Es-tu une inconditionnelle de foot et as-tu suivi la Coupe du monde de foot ?

Oui, j’adore le foot, c’est certainement parce que mon père et mon frère sont eux-mêmes des inconditionnels... J’ai suivi de très près la Coupe du monde de foot. J’ai eu la chance de donner le coup d’envoi d’un des matchs de l’A.C Ajaccio


Quel est le rêve que tu as, à ce jour, réalisé et celui qu’il te reste encore à réaliser ?

Le rêve réalisé jusqu’à présent est cette belle aventure que je vis depuis deux ans. Aujourd’hui, un de mes rêves serait de monter sur scène.


Quel est ton style d’homme physiquement ?

Je n’ai aucun critère physique particulier… Maintenant s’ils peuvent tous ressembler à Brad Pitt, c’est mieux !


Je sais que tu lis le courrier de tes fans. J’aimerais savoir si tu en reçois beaucoup. Et y a-t-il des lettres qui te font plus plaisir que d’autres ?

J’en reçois des tonnes !!!! J’adore lire mon courrier. Les lettres qui me font le plus plaisir sont celles d’encouragement, de félicitations ou les témoignages d’affection que j’ai reçus pour mes anniversaires, entre autres.


Comment s’est passé l’anniversaire de tes 17 ans ? Au mois d’août tu auras 18 ans, envisages-tu de faire une fête particulière pour passer le cap de la majorité ?

Pour mes 17 ans, une grande fête avec mes amis et ma famille avait été organisée. Pour mes 18 ans, ce sera pareil, mais avec un an de plus, des bougies… un gâteau… du Coca… des bonbons...


Pour la deuxième fois cette année, tu étais présente aux Restos du cœur… Pourquoi aimes-tu participer à cet événement ?

Les Restos du cœur, c’est l’occasion de faire une bonne action en s’amusant. L’ambiance y est vraiment bonne et chanter devant un public, ça me donne un avant-goût de la scène.


Puisque tu avoues une vraie gourmandise, quel est ton plat préféré ?

Il y en a beaucoup que j’aime, mais j’ai un vrai faible pour la cuisine chinoise, j’adore !


Arrives-tu encore à concilier ta vie publique et ta vie privée ?

Oui, sans problème.


As-tu toujours un amoureux ?

Non, je suis célibataire.

Interview janvier 2004


Après ton absence, tu nous es revenue plus sexy que jamais. Ce look est-il à ton image ?

Je suis assez féminine, je crois donc que cette image est proche de ma nature, même si sur scène ou en télé, il m'arrive de choisir des choses plus sexy que dans la vie quotidienne.

Et puis, j'avais 16 ans au moment de Moi... Lolita, 18 au moment de la sortie de mon second album, j'ai aussi un peu grandi...


La tenue que tu portais sur J'en ai Marre, même si elle t'allait très bien, a pu choquer certaines personnes. Comprends-tu pourquoi et assumes-tu toujours ce vêtement ?

Je sais que cette tenue a fait beaucoup parler...

Et très honnêtement, je ne m'attendais pas à tant de réactions, aussi bien négatives que positives. En tout cas, je n'ai jamais pensé que cette tenue pourrait choquer, elle n'a jamais été imaginée avec cette intention. J'ai tout de suite adoré cet ensemble et il me semblait évident qu'il s'agissait d'un habit de scène, plutôt sexy, c'est vrai, mais rien d'autre que cela ! Ça n'a pas toujours été perçu comme çà et je le regrette.


Tu as pour habitude d'avoir des tenues très courtes en TV, ne crois-tu pas qu'il est normal que les médias s'emparent de cette image au détriment de tes chansons ?

Je portais une robe courte pour la promotion de "J'ai pas 20 ans", mais ça n'a rien non plus de systématique. En revanche, les photos faites sans mon accord et bien évidemment de dos, par en dessous, lors de mes chorégraphies, ont largement été utilisées en presse. C'est quelque chose que je ne contrôle pas. Et ces photos ont été tellement publiées, que cela donne l'impression que je passe ma vie en minijupe. Les médias s'emparent tout de suite de ce type d'image au détriment du reste.


Est-ce vrai que tu sors avec Jérémy ?

C'est ce que je lis dans les journaux.


Quelle est la chanson que tu préfères parmi tes deux albums ?

J'aime les deux albums dans leur totalité même si j'ai un faible pour Moi...Lolita, qui est à l'origine de toutes les belles choses que j'ai reçues après.

Si je devais en choisir une dans le second, peut-être " à contre-courant".

Mais je les aime vraiment toutes.


Pourquoi avoir mis une chaussure géante sur la pochette de ton deuxième album et quelle est l'explication du titre "Mes courants électriques" ?

L'escarpin géant sur la pochette représente la féminité et en plus, la chaussure à talon aiguille est un joli accessoire. L'idée de l'utiliser sur la pochette m'a beaucoup plu. J'adore le design de celle qui a été fabriquée pour l'occasion.

Car oui, cette énorme chaussure existe et les photos sont à l'échelle. Il n'y a pas eu de montage...Et moi toute petite à côté, je suis celle qui est entre deux âges, entre la jeune fille et la femme.

Le titre de l'album, c'est un clin d'œil à tous les états émotionnels qui nous traversent, et qui agissent en moi comme des courants électriques, pouvant m' illuminer, me survolter, me "griller", m'électrochoquer"...

Cela résume les vibrations qui m'animent.


Dans un futur album, penses-tu te mettre à l'écriture ou la composition ?

Je n'ai pas du tout cette idée là en tête.

En ce qui concerne la composition, comme je ne joue d'aucun instrument ce serait difficile. Quant à l'écriture, je ne m'en sens pas le talent.

Mylène fait cela à merveille pour moi et j'adore les mélodies de Laurent. Donc tout cela me convient parfaitement.


Ton premier album et le single Moi...Lolita ont très bien marché à l'étranger. Qu'en est-il du second album ?

Ça c'est de nouveau très bien passé en Italie, en Espagne et en Allemagne.

L'Asie aussi a fait un incroyable accueil à l'album " Mes Courants Electriques. En Corée, "I'm fed up" (Adaptation anglaise de J'en ai Marre), a été l'un des titres les plus diffusés en radio (il a même été numéro 1) et s'est aussi très bien classé en Thaïlande. Les sorties de disques pouvant souvent être très décalées entre les pays, certains autres pays d'Asie travaillent aujourd'hui Moi...Lolita ( tout comme le Mexique qui a aussi découvert Moi...Lolita cette année ) et la chanson marche très fort à Taiwan, Hong Kong, et en Malaisie.

L'album se vend également bien au Japon. J'ai eu plein d'occasions d'aller en Asie cette année.

C'était bien !!


La presse raconte que tu as eu des problèmes avec des journalistes à l'aéroport de Taiwan. Est-ce vrai ?

Oui c'est malheureusement vrai.

Certains journalistes et paparazzi très bêtes et méchants m'attendaient à l'aéroport avec le but évident de me faire sortir de mes gongs. Ils m'ont bousculée et insultée. Ce n'est pas très agréable à vivre et ça reste un très mauvais souvenir. Cela c'était malheureusement déjà produit, au même endroit, pour d'autres artistes. C'était le cas pour Bjork. Je me rappelle avoir vu des images , où, très en colère, elle sautait sur une journaliste.


On dit que tu as fait une pub au Japon. Peux-tu nous en dire plus ?

Oui, j'ai fait une pub pour des biscuits.

En plus d'êtres séduits par la chanson "j'en ai marre", les Japonais qui m'ont contactée aimaient l'idée que je sois Française. Au japon, la femme Française représente l'élégance. Le titre français a été changé en "mon bain de mousse" pour le marché japonais parce que dans leur esprit, une jeune fille Française ne peut pas dire

"j'en ai marre". C'est déplacé ! C'est drôle, non ?


Tu attendais depuis longtemps de monter sur scène. C'est le cas aujourd'hui. Cet événement comble-t-il tes espérances ?

A 900%. Je suis sur les routes depuis plusieurs mois maintenant et c'est formidable d'avoir rendez-vous presque chaque soir avec le public que je n'avais encore jamais eu l'occasion de rencontrer. Nous avons donc fait connaissance et j'ai été très gâtée puisqu'il m'a réservé un accueil incroyable. Chaque ville a sa particularité, mais le public m'a toujours accueillie avec chaleur et enthousiasme. Je passe des moments magiques avec eux. En plus, je suis accompagnée d'une équipe de musiciens, de danseuses et de techniciens qui en plus d'être très doués, sont tous vraiment sympas.

C'est souvent ambiance "colonie de vacances" dans le bus qui nous conduit à travers la France !!


Qu'as-tu ressenti lors de ta "première" montée sur scène en public ?

Le TRAC !!! Original,non ??!!

C'était à l'Olympia le 26 août...et comme toute les premières fois, c'est un souvenir particulier.

J'étais également émue puisque mes parents et mon frère étaient là et qu'ils ne savaient absolument pas à quoi ressemblait le spectacle. J'avais tenu à leur faire la surprise.

J'avais envie qu'ils soient fiers de moi.


Sur scène, il y a un escarpin géant. Quelle sensation ressens-tu en haut de cette chaussure géante ?

Une sensation de hauteur (rire !!)...

En fait, je ne peux pas vraiment profiter de la vue puisque je ne reste pas très longtemps en haut et que je dois surtout veiller à ne pas louper une marche en descendant. Dans l'obscurité et en chantant, c'est souvent périlleux !!


Pendant ton concert tu chantes tout en live même sur les chorégraphies. As-tu fais un entraînement physique particulier ?

Absolument et c'est nécessaire parce que chanter et danser en même temps demande de l'endurance et du souffle.

J'ai donc travaillé ça avec un coach sportif et j'ai aussi préparé ma voix avec ma prof de chant.


As-tu une anecdote de tournée particulière ?

Oui à St Etienne. St Etienne est la ville natale de mon grand père et le jour où je chantais là bas, c'était l'anniversaire de mon père.

A la fin du spectacle, je suis allée chercher mon portable et je suis revenue sur scène avec.

J'ai appelé mon père pour lui souhaiter son anniversaire en lui disant que j'étais avec quelques amis qui aimeraient lui dire un mot. J'ai tendu mon téléphone au public qui a chanté en cœur "Joyeux anniversaire" !!! Mon père en a été très ému. Et c'était super que le public joue le jeu comme ça.


Il existe des sites où l'on voit des photos nues de toi. S'agit-il de vraies photos ?

Ces photos sont bien évidemment des montages. Ce type de "fake" comme on dit, pullulent sur internet, et c'est vrai aussi pour plein d'autres artistes. C'est nul.

Je n'ai jamais de ma vie posée nue.


Vas-tu chatter et si oui sur quel site et avec quel pseudo ?

Non, je ne vais jamais chatter et je profite de nouveau de cette occasion pour dire que toute personne prétextant être moi sur le net est un (ou une) imposteur. Par contre, je passe mon temps sur le net, je connais les forums et sites qui me sont consacrés et certains sont vraiment très réussis. Je respecte le travail des fans tant qu'ils ne "boycottent" pas le mien, en faisant de la désinformation ou en mettant des chansons en téléchargement avant même leur sortie commerciale, par exemple.


Je trouve ton site vraiment très bien mais je regrette qu'il n'y ait pas plus d'actualité. Pourquoi ?

Mon site suit de près mon actualité musicale et est très complet sur ce sujet. On y trouve les singles, des remixes, des passages télé, vidéos, dates de concert....donc pour moi il n'y a aucun problème d'actualisation. Il reflète la réalité. Des questions de droit ne permettent pas de mettre toutes les prestations que je suis amenée à faire. Mais sur mon site officiel, on peut trouver tout ce qui concerne mon actualité musicale et même des "trucs" en plus. J'imagine que certaines personnes espèrent d'autre type d' infos, comme savoir ce que je peux faire au quotidien...mais cela, je n'y tiens pas.


Vas-tu remettre bientôt en ligne le Carnet d'Alizée ?

Je pense qu'il sera à un moment remis en ligne.

Je ne sais pas encore quand...

Il faut d'abord lui rajouter quelques pages, non ??!!


© Tous droits réservés au site officiel d'Alizée :

www.moi-alizee.com

Actu'Alizée